Strip0.gifC'était mon anniversaire cette semaine. Je me suis interrogé sur ce que ça pouvait bien signifier pour moi mais je n'ai pas su répondre à cette question. L'invitation à une réflexion sur le temps qui passe et sur la vie qui s'écoule ne m'a pas motivé un instant, pas plus que l'idée qu'il y aurait là quelque chose à fêter, comme un genre de succès. Peut-être qu'un psychanalyste trouverait dans cette indifférence le symptôme d'une névrose masquée, ou pour le moins d'un déni préjudiciable à l'équilibre psychique, mais la comptabilité temporelle de mon existence me semble sans intérêt. Ma perception du temps se modifie au fil des années et j'ai paradoxalement le sentiment d'avoir de plus de temps "devant moi." Plus le temps passe, plus je fais la différence entre le temps objectif et celui qui compte vraiment, celui de l'instant vécu. C'est certainement à mettre en relation avec ma capacité assez récente à me sentir parfaitement heureux de n'avoir aucun projet. Bien sûr, les projets naissent quand même spontanément parce qu'il reste le désir de découvrir ou de réaliser, mais la perspective d'un week-end ou d'un trimestre entièrement consacré à la routine avec ses millions de variantes subtiles et ses petites surprises quotidiennes me réjouit parfaitement. Peut-être est-ce simplement là un signe du vieillissement !

 
Retour à l'accueil