J'ai ouvert discrètement l'alblog de Smara en juin 2007 avec l'envie d'un espace de réflexion et de partage. Partage avec moi-même par le biais de l'écriture, mais aussi désir de partage avec quelques proches, d'où le choix du blog plutôt que du cahier à spirale (et puis je ne sais plus écrire sans effacer, modifier, insérer, couper-coller, etc). Un an de blog, donc, et cet anniversaire est l'occasion d'un petit bilan qui trouve naturellement sa place ici. Un bilan, c'est d'abord des chiffres : une cinquantaine d'articles et 3 000 visites dans l'année. Chiffres dérisoires si on voulait les comparer avec ceux des blogs à grosse activité, mais qui m'étonnent quand je réalise que j'ai quand même écrit un article par semaine et qui me touchent quand je mesure la fidélité de ma toute petite audience. Petite ou grande audience, ouvrir un blog c'était faire le choix d'un atelier d'écriture public plutôt que d'un journal intime. Ce choix impliquait pour moi des exigences intéressantes quant au fond et à la forme. Le fond devait être plus personnel dans le point de vue proposé que dans les sujets abordés, et la forme devait être la meilleure que je sois capable de produire. La poursuite de ces objectifs m'a apporté bien du plaisir, et finalement je suis ravi d'avoir cédé à l'impulsion d'un soir malgré mes réticences à rejoindre la foule de ceux qui pensent que ce qu'ils ont à raconter mérite une tribune planétaire. J'en retire de nombreux bénéfices, depuis la nécessité de bien identifier mes perceptions et réactions aux évènements que j'évoque jusqu'à la nécessité de formuler clairement mon avis. Et puis il y a vos commentaires qui viennent toujours enrichir ce point de vue et le faire évoluer en douceur, les discussions avec ceux que je retrouve hors le blog, et quelques belles rencontres inattendues. C'est en vous remerciant pour tout ça que je commence ce deuxième "exercice", comme disent les comptables, avec une motivation qui doit beaucoup à votre présence amicale et régulière sur l'alblog. Cheers !
 
Retour à l'accueil