Je n'ai pas trouvé mieux que les livres-audio pour agrémenter les heures de ménage ou de repassage. Il y a quelques années encore j'accueillais ces tâches un peu mécaniques comme autant de bonnes occasions pour réfléchir tranquillement, mais la réflexion "en vase clos" est une activité pour laquelle je n'ai plus la même motivation. Aussi ai-je découvert avec bonheur sur la toile quelques mines de téléchargement d'œuvres de tous genres dont certaines permettent au fer à repasser d'attaquer la corbeille à linge avec la sérénité d'un Panzer montant à l'assaut d'un bataillon de zouaves en culottes bouffantes. L'Aphrodite de Pierre Louÿs par exemple, 6h 49min de bonheur continu. J'ai dernièrement écouté ainsi 3 petits ouvrages de celui qui ressuscite le New Age américain via les émissions d'Oprah Winfrey, j'ai nommé Eckhart Tolle,  1 630 000 résultats dans Google (Pierre Louÿs 108 000). N'étant pas encore totalement libéré de mon ego après cette audition, et donc soucieux d'émettre un avis critique prouvant mon intelligence, je ne vous cacherai pas être un peu dérangé par l'ampleur du business que ce philosophe développe en professant le détachement au matériel et l'indifférence au succès. De même, et histoire d'en remettre une couche, avouerai-je avoir peu de goût pour les ratatouilles spritualistes qui mélangent christianisme, soufisme et bouddhisme pour nous promettre une infinie béatitude. Et pourtant... Ben oui, et pourtant ! Parce qu'au fil de ces textes je me suis souvent surpris en profonde intimité avec les enseignements proposés et par la simplicité de leur expression. Il se trouve que les "recettes du bonheur" que nous cuisine l'auteur font appel à des principes qui sont devenus la base de ma diététique parce que j'en ai progressivement découvert les bienfaits sur mon état général : faire la chasse aux excès de l'ego qui encrassent le mental, privilégier les perceptions du corps et de la nature qui évitent l'embarras psychique, consommer sans modération les amères vertus de l'acceptation, et déguster le tout dans l'instant présent pour favoriser une assimilation complète et la disparition rapide des contrariétés. Evidemment, dit comme ça c'est un peu sommaire, mais vous verrez il explique très bien !


Retour à l'accueil